Jan Tschichold, le maître de la typographie moderne

Jeudi 02 avril à 08.15hXNUMX GMT

 

El Le 2 avril 1902, Jan Tschichold, un imprimeur allemand, est néconsidéré l'une des influences typographiques les plus puissantes du XNUMXème siècle.

Auteur de l'ouvrage Die neue Typographie, a jeté les bases de la typographie d'aujourd'hui, étant le livre le plus célèbre sur le sujet.

Fils d'un affichiste, il suit une formation de calligraphe et de dessinateur à l'Académie des arts graphiques et de la production de livres de Leipzig (1919-21).

Como concepteur de lettres, a assisté à une exposition de Bauhaus en 1923, où il rejoint rapidement le modernisme, rejetant les sources traditionnelles et la composition symétrique.

Ainsi Jan Tschichold a adopté le polices sans empattement, construction géométrique et composition asymétrique.

À Munich, il réalise plusieurs affiches de cinéma et en 1928, il conçoit et publie son premier livre intitulé Die neue Typographie.

Ce livre était principalement destiné aux créateurs de caractères, exposant certains des principes du mouvement moderne en relation avec la typographie.

En Allemagne, où la lettre noire ou le écriture gothique resté en usage jusqu'au XNUMXème siècle, une nouvelle police de caractères simplifiée était certainement la bienvenue.

Ainsi, les écrits et les travaux de Jan Tschichold ont contribué à diffuser le conception graphique moderniste à travers le monde.

 

Maître de Sabon

 

En 1933, Tschichold est arrêté par les nazis pour avoir été un « bolchevik culturel », fuyant en Suisse, où il a travaillé comme dessinateur de livres.

Avec Penguin Books, il a redessiné les couvertures de ses livres, de sorte que chacun des designs était unique. Tschichold créé environ 500 couvertures pour Pingouin.

En 1952, il publie Meisterbuch der Schrift et dans 1956 Der Proportionen der Bucher. Il dessine des livres pour de nombreux éditeurs suisses et allemands, sans oublier qu'il devient également consultant en design pour la société pharmaceutique Hoffman-La Roche.

Des années plus tard, la fonderie Linotype confia à Jan Tschichold la responsabilité de créer une police de caractères pouvant être utilisée à la fois en monotype et en linotype.

C'est ainsi qu'est née la lettre Sabon, l'une des polices les plus utilisées de tous les temps.

Jan Tschichold, décédé le 11 août 1974.