Robert Doisneau: l'œil du Paris poétique et surréaliste

Mardi 14 avril 07.56 GMT

 

El 14 avril 1912 Naissance de Robert Doisneau, Un les photographes le plus notable en France, caractéristique pour son approche poétique.

Réputé pour son imagerie souvent ludique et surréaliste, il aimait trouver des juxtapositions ou des bizarreries amusantes nature humain

Il a étudié la gravure et la lithographie à l'École Estienne de Paris pour apprendre l'artisanat impliqué dans le commerce du livre; cependant, à l'âge de 16 ans, il a commencé à s'intéresser à la photographie.

En 1929, Doisneau a commencé à photographier professionnellement, travaillant pour le fotographe publicitaire André Vigneau, dans l'atelier duquel il rencontre artistes et écrivains.

C'est ainsi qu'il a commencé à photographier des détails d'objets et a vendu sa première image au journal. copeaux d'emballage en 1932.

Avec le début de la Seconde Guerre mondiale, Doisneau est devenu membre de la Résistance en tant que soldat et photographe, il a donc travaillé en falsifiant des documents et en capturant à la fois l'occupation et la libération de Paris.

A la fin de la guerre, il travaille pour le magazine français Vogue, bien qu'il ait également rejoint l'agence de photographie Alliance.

 

Le baiser parisien

 

En 1950, Doisneau cherchait du matériel pour remplir une commande du magazine américain La vie de l'Amérique, intéressé par les amoureux de Paris.

D'où la série dérivée Bisous et son travail le plus important, Le bisou, qui montre mystérieusement un couple s'embrassant devant la mairie de Paris.

La photo est devenue une icône reconnue dans le monde entier, ce qui a fait son succès en France et aux États-Unis.  

Des années plus tard, il quitte Vogue et publie son premier livre photo. Banlieue parisienne, laissant place à des centaines d'images avec un humanisme profond.

Doisneau était un homme timide et modeste, comme sa photographie. Il a remporté le prix Kodak en 1947. Il a reçu le prix Niepce en 1956 et a agi comme consultant pour Expo 67, Canada.

Il a été nommé Chevalier de l'Ordre de la Légion d'honneur en 1984 et son travail a été exposé dans plusieurs musées internationaux.

Il est mort Avril 1 1994 à Broussais, France.