Albert Camus: L'athée absurde et existentialiste


Albert Camus: L'athée absurde et existentialiste


Père de l'existentialisme

  Camus est associé au absurdisme et existentialismeCependant, il ne s'est jamais défini comme tel. Son travail et son génie ont ébranlé la France et le monde. Il considérait que l'art façonnait le monde et était le véhicule de la pensée. En 1957, il a reçu le prix Nobel de littérature. Il a rejeté le marxisme, le christianisme et l'existentialisme, en général toutes sortes de dogmes. Alors qu'il défendait des principes comme Liberté ou justice. Ses écrits étaient une réflexion continue sur la condition humaine dans un monde irrationnel et indifférent. Parmi ses œuvres les plus remarquables figurent: Le revers et la droite, l'homme rebelle, l'étranger, la peste et le mythe de Sisyphe.   Vous aimerez aussi:

Valeria Luiselli: une voix indispensable dans la littérature mexicaine

L'Angleterre qui a marqué les travaux de Charles Dickens

 Juan José Arreola: passionné des lettres, du théâtre et des arts