L'Espagne vit un nouveau drame de restauration dans le style Ecce Homo

 

Un restaurateur de meubles a facturé 200 XNUMX euros à un collectionneur d'art privé de Valence pour avoir nettoyé l'image du Immaculée Conception.

Cependant, le résultat était inattendu et le visage de la Vierge Marie était méconnaissable, malgré la deux tentatives de restauration.

L'épisode rappelle l'incident de Ecce Homo de Borja, qui, il y a huit ans, a fait la une des journaux du monde entier et qui oblige aujourd'hui les experts espagnols à exiger des mesures plus strictes.

Ils ont même appelé à resserrer les lois régissant les travaux de restauration, car la loi autorise actuellement les gens à participer à des projets de restauration, même s'ils n'ont pas les compétences nécessaires.

L'œuvre de l'artiste baroque Bartolomé Esteban Murillo ferme une longue ligne d'art qui a été brisée et dégradée.