José Emilio Pacheco, le grand poète qui était tout ce qu'il voulait

Mardi 30 juin 13.14hXNUMX GMT

 

El 30 juin 1939 Naissance de José Emilio Pacheco, Écrivain mexicain connu pour ses poèmes, ses chroniques, ses romans, ses nouvelles, ses essais, sa critique littéraire et ses traductions.

Membre de la soi-disant génération du demi-siècle avec Juan Vicente Melo, Inés Arredondo, Juan García Ponce, Huberto Batis, Sergio Pitol, José de la Colina, Salvador Elizondo, Carlos Monsiváis, entre autres, a étudié le droit et les lettres à l'Université nationale autonome du Mexique.

Depuis, il a commencé à travailler dans des magazines et des suppléments culturels tels que Medio Siglo, México en la Cultura, Siempre! et New Branches du magazine Estaciones, où il coïncide avec Monsivais.

Professeur dans plusieurs universités au Mexique, aux États-Unis, au Canada et en Angleterre, il s'est également consacré à la recherche au Département des études historiques de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH).

José Miguel Oviedo, Xavier Villaurrutia, Jorge Luis Borges, Octavio Paz, Luis Cernuda, Pedro Salinas et Jorge Guillén, faisaient partie des personnalités qui ont influencé le travail de José Emilio Pacheco.

 

Sa poésie se caractérisait par le maintien d'une extrême pureté avec un langage courant, apparemment simple et avec un style très personnel.

Les éléments de la nuit (1963), Le reste du feu (1966), Ne me demandez pas comment le temps passe (1964) y Les oeuvres de la mer (1983) faisaient partie de ses poèmes.

Cependant, sa carrière englobe également la narration, le roman, la chronique, poésie, traduction, essai, cinéma et de la musique

José Emilio Pacheco aimait revoir et réécrire ses propres œuvres, dans un désir d'autocritique, parmi ses livres qu'ils ont mis en évidence Le principe du plaisir (1972), Tu mourras (1967) y Les batailles dans le désert (1981).

Le château de pureté (1972), un film d'Arturo Ripstein, mettait en vedette Claudio Brook, Rita Macedo, Arturo Beristáin, Diana Bracho, María Rojo et Gladys Bermejo, entre autres.

 

 

 

Mariana, Mariana (1987), a été l'adaptation du roman Les batailles dans le désert; film réalisé par Alberto Isaac avec un scénario de Vicente Leñero.

 

 

Le traducteur également, a écrit de nombreux articles et essais allant de l'histoire au fantastique, au politique, au social, à la ville et à la mort.

Lauréat des Magda Donato Awards (1967), Xavier Villaurrutia (1973), National Linguistics and Literature of Mexico (1992), Octavio Paz (2003), Pablo Neruda (2004), García Lorca (2005), Reina Sofía de Poesía Iberoamericana et Cervantes (tous deux reçus en 2009), décédée le 26 janvier 2014, à l'âge de 74 ans.