Miguel Covarrubias, le pionnier mexicain du dessin animé moderne


Miguel Covarrubias, le pionnier mexicain du dessin animé moderne


Miguel Covarrubias (1904-1957) était un artiste mexicain dans toute l'étendue du mot.

À multiples facettes, il était dessinateur, illustrateur, peintre et chercheur.

Dès son jeune âge, il a commencé à dessiner ses premières peintures qui au fil du temps ont été accordées.

Autodidacte et empirique a collaboré en tant que dessinateur dans les journaux Fantoche, le héraut, le monde y L'Universal Illustré.

Dans cette discipline, il se démarque et apparemment, c'est là qu'il se sent le plus à l'aise.

Il a vécu à New York et à Bali, d'où il a capturé à différentes occasions une vie complètement opposée à celle à laquelle il était confronté.

Cependant, il est retourné dans son pays pour devenir un élément fondamental de la vie artistique et culturelle.

Mais cela lui a également valu une pertinence unique avec ses illustrations qui faisaient également partie de Vanity Fair y Vogue.

Le précoce de l'art

 

En Mexique coexistait avec des personnalités telles que Rufino Tamayo, Diego Rivera, Carlos Mérida, Carlos Chávez ou Dr. Atl, entre autres.

À cette époque également, il se consacre à la recherche et à l'enseignement.

 Il a même couvert la cartographie comme une tâche du ministère des Communications.

Il a été directeur du département de danse de l'Institut national des beaux-arts où il a encouragé l'expérimentation et la créativité.

Il a également invité des chorégraphes étrangers à intervenir dans des pièces nationales, il était donc considéré comme un innovateur à cet égard.

Un autre aspect qu'il a exploré était la conception de scénographies et de costumes de théâtre, mettant en évidence son talent.

 

Vous aimerez aussi:

Rodolfo Usigli, le dramaturge inconfortable du Mexique post-révolutionnaire

Carlos Fuentes, une vision cosmopolite du Mexique

Diego Rivera, le muraliste d'un engagement social indéfectible